lundi 11 juin 2018

La fille des Templiers de Mireille Calmel

19 mars 1314. Jacques de Molay, le dernier grand maître de l’Ordre du Temple, est brûlé en place publique.
Il a été condamné par le roi Philippe le Bel qui reproche aux Templiers de dissimuler un fabuleux trésor.
Mais le jour du supplice, une colombe dépose un message entre les mains du souverain.
C’est la malédiction, terrible : le Roi et ses fils paieront pour ce crime !

Huit ans plus tard… 

15 juillet 1322. Une jeune paysanne, Flore Dupin, est pourchassée par les soldats de Charles IV.
Quel secret détient-elle ?
Qu’a-t-elle à voir avec l’ordre du Temple ?
Un homme lui confie :
– Avant de mourir, le roi a prononcé ton nom !

Une confrérie mystérieuse, des femmes de courage, des Rois maudits, avec ce vingtième roman, Mireille Calmel signe un roman d’aventure fascinant.

Mon avis :

J'ai reçu ce livre en service presse par les Editions XO que je remercie chaleureusement 😍
On part toujours à l'aventure quand on ouvre un roman de Mireille, et celui-ci ne déroge pas à la règle ! Un morceau de l'histoire des templiers que personne n'a jamais traité se dévoile pour notre plus grand plaisir...

C'est très difficile de ne pas trop en dévoiler...
Flore Dupin, jeune fermière de Rethel, menait une existence tranquille jusqu'à ce qu'elle soit pourchassée par les soldats de l'inquisiteur Robert Gui. Elle n'en comprend pas la raison, elle n'a rien à se reprocher, mais Armand le rémouleur, la convainc de fuir avec lui. D'abord méfiante face à cet homme qu'elle connaît à peine, et qui ne répond pas à ses questions, elle comprend qu'il est là pour la protéger, même si elle ne sait pas pourquoi. Flore est jeune, innocente, elle se laisse guider car elle a tout perdu et se sent seule.

Jeanne de Dampierre, fille de la comtesse de Rethel, maîtresse du roi, est l'héroïne de ce tome. Elle a dû subir son sort, le roi ayant ordonné qu'elle entre en béguinage (un ordre où les femmes sont libres, ni nonnes ni mariées) car il était tombé amoureux d'elle. Mais cette condition la rend plus libre de ses mouvements. Elle croit devoir accomplir une tâche qui n'est pas la sienne et va se mettre en danger.
L'inquisiteur Robert Gui est diabolique (bien plus que ceux qu'il soumet à la question), cruel, il n'attend qu'un faux pas de ceux qu'il traque, leur tend des pièges, mais lui aussi cache son propre secret !
Tous les personnages ont des liens entre eux, certains en connaissent les secrets, d'autres non, et nous allons de surprise en surprise !

J'ai découvert l'ordre des béguines, l'existence et l'importance de la sainte ampoule, l'histoire de Sainte Colombe.
Nous découvrons un lien surprenant entre l'Ordre des Templiers et la malédiction des rois maudits : punition divine, vengeance humaine...tout est très lié ! Leur trésor n'était semble-t'il pas seulement constitué d'or, mais aussi de secrets bien gardés !

Toutes ces découvertes et révélations sont passionnantes et posent encore plus de questions, que nous n'aurons bien sûr que dans le tome 2. Et forcément Mireille en tant qu'auteur bien sadique, clôt ce premier tome sur un moment terrible de suspense 😟😥 Dire qu'il va falloir attendre octobre pour lire la suite !!

mercredi 30 mai 2018

L'amour entre deux rives de Marine Ienzer



Amy, bientôt 30 ans et une vie un peu trop routinière à son goût, quitte Paris pour la Bretagne sur un coup de tête. Elle a accepté une étrange proposition reçue par mail : rafraîchir une vieille demeure contre un salaire conséquent.
Tout juste arrivée à Bénodet, elle comprend pourquoi l’offre n’a pas trouvé preneur pour l’instant : la maison est hantée par Will, un fantôme aussi séduisant qu’arrogant.
D’abord électrique, cette cohabitation évolue doucement vers une relation tendre et complice qui pousse Amy à enquêter sur le passé de Will : quel drame le retient sur Terre ?

Mon avis :

Enorme coup de cœur 💓💖 pour cette magnifique histoire d’amour portée par 2 personnages sincères et touchants.
Un roman tout en délicatesse, en émotions, mené par une écriture précise et poétique qui nous transporte dans un cadre superbe. On s’y croirait et on n’a qu’une envie : aller en Bretagne, sur cette terre de légendes.
Le destin,  les rencontres…et si tout ça n’était pas seulement du hasard ? Et si nos proches disparus nous orientaient subtilement vers ce qu’il y a de mieux pour nous ?

Amy quitte tout sur un coup de tête après avoir vu une annonce pour un travail de maison à restaurer dans un village où a vécu sa grand-mère. La maison est magnifique, avec vue sur la mer, mais le propriétaire ne peut trouver personne pour y faire les travaux. Pourquoi ? Parce qu’elle est hantée !! Quand on ne voit pas le fantôme, ses manifestations peuvent en effet effrayer, mais là, Amy le voit ! Elle va le cacher à tout le monde, forcément qui la croirait ? Will, ce fantôme à l’air bien vivant, ne peut pas l’effrayer mais va quand même tenter de la décourager, car il est chez lui et n’aime pas être dérangé. Mais Amy est aussi têtue que lui, et les confrontations sont très drôles. Et petit à petit, ils se découvrent des goûts communs, des évidences, ils se défendent mutuellement. Il veille sur elle, sur son sommeil et elle dément les rumeurs d’esprit errant. Leurs sentiments évoluent, et même s’ils savent pertinemment que c’est impossible, qu’ils n’ont pas d’avenir et que ça ne peut les mener qu’à la souffrance, ils ne peuvent pas lutter contre l’amour. L’alternance de leurs points de vue nous permet de connaître leur histoire et leurs sentiments et nous les rend très attachants tous les deux.

L’atmosphère est à la fois légère et pesante, ils veulent profiter du temps passé ensemble et en même temps ils savent qu’il n’y a pas d’avenir possible. La présence ponctuelle de Logan, le neveu d’Amy, qui lui aussi peut voir Will, allège un peu ce climat : l’insouciance et la simplicité d’un enfant de 6 ans, même très précoce et intelligent !

Pourquoi Amy peut voir Will ? Comment leur histoire finira-t-elle ? Qui est son voisin Zac et pourquoi s’intéresse-t-il à cette histoire de fantôme ? Que cache Will et qu’a t-il enduré pour rester depuis 50 ans dans ces murs ?

De révélations en secrets de famille, le passé refait surface pour libérer les consciences et les âmes. Le pardon fait partie du chemin, pardonner aux autres et surtout à soi-même.

Ce roman est un merveilleux message d’espoir sur la question du deuil, de la vie après la mort et sur les liens entre les vivants et les disparus. Car ce n’est pas seulement du roman…Tous les jours, des chercheurs, des scientifiques cherchent à prouver l’existence de ces présences, de cet autre monde par différents moyens : médiumnité, hypnose, NDE, recherches sur le cerveau, physique quantique, énergétique…

Qu’on les appelle fantômes, entités, esprits, il y a une chose dont je suis sûre, c’est qu’ils seront là pour nous accueillir quand on passera de l’autre côté, et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur le voit et le décrit, ça correspond bien à la mienne 😇 Elle reste à la lisière du paranormal sans aller dans le fantastique, tout est crédible et laisse ouvert le champ des possibles 😍


Extraits :


« Vous ne pensez pas que la meilleure façon de rendre hommage à nos morts est de continuer  à vivre nos vies en gardant en tête tous les bons moments passés avec eux ? Leur présence est éphémère mais le souvenir, lui, reste. »

« J’ai toujours imaginé que la vie était une aventure, un voyage qui aboutit à quelque chose de plus grand. Une sorte de test où l’endurance des hommes est mise à rude épreuve. On rencontre des obstacles, nous devons faire face à des difficultés, affronter les épreuves, faire des choix cruciaux qui déterminent le reste de notre vie…Nous affrontons la maladie, nous rencontrons de nouvelles personnes, créons des liens et en brisons d’autres. Je crois que chaque chose que l’on fait à chaque instant nous définit. Tout ce qui nous arrive entre notre venue au monde et notre départ n’est pas le fruit du hasard mais simplement une façon de voir de quelles manières nous faisons face aux difficultés du quotidien. Je pense que si nous faisons de notre mieux pour honorer ce cadeau si précieux qu’est la vie, nous finirons par être récompensés en trouvant la paix dans un endroit où la peine et la souffrance n’existent pas… »

« Je ne comprends pas la vie. J’ignore ce qu’elle attend de nous : je n’ai jamais cru au hasard. Alors pourquoi le destin nous a-t-il fait nous rencontrer tout en créant autant d’obstacles pour nous séparer ? »

« La frontière entre nos deux mondes est si fine qu’elle se limite le plus souvent à ce qu’on veut bien voir et croire. Même après nous avoir quittés, nos proches ont une influence sur nos vies. Ils sont présents pour apaiser nos peines dans les moments difficiles, pour nous montrer du doigt la bonne direction quand on se retrouve à la croisée des chemins, ou simplement pour donner un coup de pouce au destin en faisant en sorte qu’une personne apparaisse dans notre vie pour y laisser une empreinte indélébile. »

mercredi 23 mai 2018

Colocs (et plus) de Emily Blaine


La plupart des hommes se divisent en deux catégories :
Les serial lovers à mémoire de poisson rouge – ceux qui notent le prénom de leur conquête d’un soir sur la paume de la main pour être sûrs de ne pas l’oublier au réveil.
Les idiots qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez – ceux qui promettent de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami.

Connor n’échappe pas à la règle : il réussit même l’exploit de faire partie des deux catégories à la fois. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire.
Depuis, j’ai découvert qu’il appartenait en fait à une troisième catégorie : les serial lovers idiots qui n’assument pas leurs erreurs nocturnes, mais qui vous font des pancakes en boxer dès qu’ils en ont l’occasion…

Mon avis :

Austin et Maddie sont frère et sœur, tout comme Connor et Sophia.
Austin et Connor sont meilleurs amis, colocataires et liés par un étrange pacte. Austin est footballeur professionnel et Connor, chef cuisinier. Leur point commun  : accumuler les conquêtes féminines.

Mais tout va changer quand Maddie va emménager pour quelques mois  chez son frère. Austin n’est pas souvent là, et Connor et elle vont devenir amis, complices, complémentaires. Ils se tapent mutuellement sur les nerfs mais l’ambiance devient vite électrique quand leurs corps se rapprochent…Rapprochements, hésitations, un pas en avant, deux pas en arrière, ces deux-là vont nous faire tourner en bourrique ! Mais on ne s'ennuie pas une seconde !

Un roman frais, léger, très drôle, où l’amitié et l’amour se côtoient et se marient à merveille avec des scènes sensuelles et torrides. Les personnages sont attachants, on a très envie de botter les fesses de certains et d’en consoler d’autres. Ils sont drôles, voire complètement déjantés, tendres, sérieux, passionnés, touchants, bref ils sont vrais ! Et les chapitres alternant leurs 2 points de vue aident beaucoup à la compréhension de leurs caractères.

Seul bémol : j’ai découvert après ma lecture que l’auteur est française. Je ne la connaissais pas encore et j’ai trouvé ça super pour la romance française ! MAIS Question ouverte : pourquoi les auteurs français se sentent obligés de situer leurs romans aux Etats-Unis ??? Question de mode, de marketing, plus facile pour l’export ? Le contexte d’une histoire serait-il plus glamour à Chicago qu’à Bordeaux, Lyon ou Paris ? Dommage…

mardi 27 février 2018

Il n'y a pas de hasard, que des rendez-vous de Rita Badraoui


 Résumé :

 À 33 ans, Nina ne se remet pas de sa rupture avec Paul. Alors qu'elle se voyait la bague au doigt prête pour fonder une famille, elle doit faire le deuil de sa relation et des enfants qu’elle imaginait déjà. Triste et en colère, elle ne rêve que d’une chose, partir loin de Montréal pour s'évader. Par chance, elle gagne un séjour dans une auberge, l’auberge De Vie. Alors qu’elle croyait y passer quelques jours de repos, Nina découvre un univers où elle fera des rencontres qui transformeront à jamais sa vision de la vie… Un roman feel good qui, dans un style léger et très actuel, livre des clés et des pistes de réflexion sur l'amour, le bonheur, la spiritualité, le sens de la vie et la possibilité de se réinventer. Un très beau cadeau à s'offrir ou à offrir à une amie qui veut prendre sa vie en main et réaliser ses rêves.

Mon avis

J'ai été curieuse de découvrir ce roman présenté sur le groupe facebook "Auteurs cherchent avis, chroniques ou bêta-lecture" et son auteur me l'a gentiment envoyé.

Cette célèbre phrase qui sert de titre au roman m'a souvent servi de référence alors je me doutais du contenu ! Je n'irai pas jusqu'au terme de roman initiatique, j'en resterai au terme de feel good ou développement personnel.

Alors qu'elle se sent très mal, Nina gagne (comme par hasard bien sûr) un séjour dans une auberge. Elle doit faire le premier pas, vaincre une phobie pour y aller et comme toujours dans ce cas, la suite sera très prometteuse et encourageante pour elle.
C'est cette volonté, cette décision, ce pas en avant qui va permettre à cette femme de poursuivre son évolution, et cet élan est repris plus tard dans le roman dans l'explication du lâcher prise. Lâcher prise ce n'est pas ne rien faire et attendre tout de l'univers, c'est agir, mettre ce qu'il faut en place et savoir qu'on ne peut pas contrôler le résultat de ces actions. L'explication donnée par un des personnages est très claire et j'ai beaucoup apprécié !
Entre crise de larmes, de découragement et rencontres de diverses personnes de l'auberge, Nina va au fil des jours se sentir mieux. Toutes ces rencontres lui apportent quelque chose de différent, et d'utile à la compréhension de sa vie, comment la gérer, l'améliorer, mettre en place ce qu'elle veut vraiment.
De la psychologie à la méditation, en passant par l'énergie vibratoire, Nina va comprendre qu'elle est responsable de sa vie et de ses choix.
L'auteur cite entre autres Lise Bourbeau et le Dr Emoto, des incontournables qu'il faut connaître !
Toutes les clés qui sont livrées ici sont basiques et souvent évoquées dans les livres de développement personnel ; l'avantage de les insérer dans un roman est qu'on peut voir tout de suite comment elles s'utilisent concrètement.

Ce petit guide présenté sous la forme d'un roman se lit vite, fait du bien et rappelle les éléments essentiels de mieux-être, avec une part de mystère, livrée à l'imagination de chacun.

 Extraits

 "Il est possible de transformer son énergie à l’intérieur et donc de transformer sa réalité extérieure."
 
 "Vous êtes une tour d'énergie qui transmet sans cesse des pensées et des émotions dans l’univers."

vendredi 26 janvier 2018

Utopique Atlantide de Adeline Neetesonne



Résumé :

Karine Leblanc, étudiante en langues étrangères, se retrouve propulsée, bien malgré elle, sur l'île mythique d'Atlantide alors que celle-ci est en pleine perdition. Après des débuts chaotiques dus autant à son nouvel environnement qu'à une parfaite incompréhension des évènements qui l'y ont amenée, cette jeune femme sera finalement convaincue de la nécessité de sa présence en ce lieu étrange et aura pour seul objectif de sauver ce continent ainsi que ses habitants, parfois hostiles, dans l'unique but de pouvoir enfin rentrer chez elle. Mais, rien n'est jamais certain et de nombreux obstacles se dressent sur sa route... Entre la présence de bêtes étranges et la peur irraisonnée des Atlantes, Karine finira par comprendre que, quelle que soit l'issue de son voyage, jamais elle ne pourra reprendre son ancienne vie.


Mon avis :

Depuis le temps que j'avais ce livre (d'ailleurs réédité depuis), je l'ai sorti de ma PAL! Dédicacé par Adeline sur une convention Vampire Diaries parisienne, une autre époque 😉

Le roman débute sur un ton léger, les parents de Karine lui offrent un voyage à Rome pour qu'elle puisse décompresser de ses études. Mais sa vie va très vite basculer et elle se retrouve dans un autre monde (rêvé ? imaginaire ? passé ? parallèle ?), avec la mission de sauver l'utopie d'Atlantide. D'abord guidée par Platon puis par d'autres Atlantes, elle se résigne à sa quête. On est loin de l'Atlantide rêvée, du monde paradisiaque imaginaire parfait et utopique ! Ici tout n'est que désolation, terre brûlée, air vicié, eau polluée, et les quelques êtres vivants restants sont faméliques, apeurés et agressifs. Que s'est-il passé ? Est-ce le résultat de la colère des dieux, de la nature, des hommes ? Certains mystères le resteront...

Karine est une jeune femme forte, courageuse qui bravera la faim et les dangers pour sauver un monde qui n'est pas le sien mais qui y est finalement intimement lié. Et cette quête initiatique (comparable à son purgatoire) dans laquelle elle aura le choix, la conduira à trouver sa place, à repartir de zéro...
On ne peut pas s'empêcher de faire le parallèle entre cette vision de l'Atlantide et notre société actuelle. Jusqu'où ira-t-on dans la destruction de notre planète avant de comprendre qu'elle est notre seul lieu de vie possible ?

Ce récit, à portée écologique, est facile à lire car la plume de l'auteur est agréable, mais il met mal à l'aise par l'ambiance qui s'en dégage et on a hâte de sortir de l'enfer de Karine ! En soulignant les risques de la technologie à outrance de nos sociétés et l'illusion de pouvoir ainsi créée, c'est un roman qui fait réfléchir ! On peut aussi y voir une réflexion philosophique sur la vie, la mort, le rêve, les mondes parallèles, c'est en tous cas un voyage hors du temps et de l'espace...


jeudi 25 janvier 2018

Les aventures magiques de Myette T.1 Initiation au pays des Micmacs de Caroline Comte



Mon avis :

J’ai découvert ce livre et cet auteur grâce à la page facebook « Auteurs cherchent avis, chronique ou bêta-lecture », et je remercie Caroline Comte pour sa confiance.

La présentation du livre donne déjà beaucoup d’éléments, trop à mon goût…donc inutile de résumer.
J’ai trouvé l’histoire un peu longue à se mettre en place, mais c’était sans doute nécessaire pour la suite. On ressent le mal-être de cette jeune fille qui n’est pas à sa place dans cette ferme, elle est malheureuse et ne sait pas ce qu’elle va faire de sa vie.  Mais on la voit plus heureuse dès qu’elle est en présence des animaux et surtout des loups.
Elle suit ses intuitions, quitte à braver les interdits, elle n’a pas peur, est obstinée.
Guidée par son animal totem, son évolution sera plus rapide. Elle apprend vite et sa véritable nature, sauvage et libre, s’exprime très vite, son instinct prend le dessus, et ses pouvoirs de chamane se révèlent.

Je trouve dommage que les derniers chapitres soient si courts, son apprentissage de chamane aurait pu être plus développé.
La culture amérindienne, le chamanisme, la communication avec les animaux sont des thèmes intéressants à faire découvrir aux jeunes lecteurs, pour leur ouvrir l’esprit, et les initier au respect de la nature et de tous les êtres vivants. Une histoire agréable et facile à lire pour les ados.


Extraits :

« Le loup, là-bas, chez ces êtres à l’écoute des messages émis par le moindre murmure du vent, est sacré. Il est le digne représentant de la loyauté et de la fidélité, notamment parce qu’il ne quitte jamais sa compagne, la protège et l’aime durant toute sa vie. »

« Qu’un joli petit papillon soit venu à la rescousse est également dans l’ordre des choses. Tout ceci est inscrit dans tes gènes. »